vendredi 31 mai 2013

Reportage Bol d'Or 2013 - La course vue des box (1/2)

Après avoir tenté de balayer les principaux clichés affublant les courses moto, passons au vif du sujet : une course vue des box. J’ai pas mal de choses à vous montrer et raconter, du coup, je vais faire plusieurs posts sur le sujet.

C’est du box que tout commence, un peu comme le QG d’une guerre. La stratégie s’y établit dans sa pénombre, en toute discrétion, loin des flashs qui crépitent autour du pilote.

Intérieur du Box du team National Motos - Bol d'or 2013

Positionnement géographique

Le positionnement géographique des box a donc toute son importance. Sur l’image de la piste ci-dessus, on voit bien que les box sont au bord de la piste,juste à la hauteur de la ligne de départ.

Positionnement des box sur la piste du Bol d'or (au milieu à gauche)

Comment y accède-t-on?

Pour les pilotes, il y a une petite boucle sur la piste. La « route », appelée « voie des stands » ou « pit lane » dans le jargon, relie les box à la piste, et des règles bien précises la régissent :
  1. La vitesse y est limitée à 60km/h
  2. Seules certaines réparations y sont autorisées
  3. Le nombre de mécanicien y est limité
  4. Il est interdit d’y fumer 
Pour les gens comme vous et moi, on y accède par l’arrière en traversant une forêt d’énormes camions.

Allée menant aux box - Bol d'or 2013


C’est dans cette allée que l’on croise des espèces de la race humaine extrêmement rares :
  • Les umbrella girls : physiquement intelligentes, elles ont pour singularité d’avoir une peau à la fois extrêmement fine/douce/sans poil ET résistante à des températures polaires. Une seule question demeure : à quand les umbrella boys ?
  • Les famille-de-pilote : race stressée dès la naissance, ils sont dotés d’un cœur 2x plus gros que la moyenne, résistant à toute épreuve. Signe distinctif : la posture de la fouine flairant le danger. Posture pouvant s’adopter en une fraction de seconde dans n’importe quelle situation pendant les 24h de la course, que ce soit au beau milieu d’une conversation ou à 5 km de toutes formes de live timing (en effet, les-familles-de-pilote n’ont pas besoin de ce genre d’outils, ils « sentent » l‘action…. Cherchez pas, y a pas de raison logique). 
Une famille-de-pilote en alerte - Bol d'or 2013

  •  Des tonnes de petits traineaux motorisés et customisés pour répondre parfaitement à un seul et unique usage : le port de pneumatiques ou encore le port de bidons d’essence. Je soupçonne le monde des mécaniciens motos d’être empli d’ingénieurs fous passant leur week-end à inventer des trucs ingénieux qu’on rêverait d’avoir chez soi.
Les mécanos

  • Les pilotes moto, à pied ou sur des engins dangereux. Ceux qui rentrent n’arrivent presque plus à marcher, la fatigue se lisant sur leurs visages. Ceux qui prennent la relève avancent d’un pas sûr, concentré. Les deux catégories ont pour point commun le petit sourire au coin des lèvres et le regard un peu déjanté, celui qui fait qu’on se dit qu’une soirée autour d’une bière avec eux doit être une bonne soirée.
Olivier Four, au retour d'un relai
Vous l’aurez compris : on peut se perdre des heures durant parmi tous ces personnages hauts en couleur. On rêverait de poser mille et une questions. Le seul problème c’est qu’ils sont tous au travail, EUX. On s’y penchera dans la suite de l’article que je vous prépare tout bientôt.

Box et cartons en pagaille,

Mo

---
Episode 1 : Le Départ
Episode 2 : La course vue des box (1/2)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour la visite tonton(e) ! Ça fait toujours plaisir de voir la famille :) Si tu as une question précise, écris-nous à greg.junod.41@gmail.com, on répond toujours !